Inscrivez-vous à la newsletter
X

Edito 27 du 23 janvier 2018

Publié le 23-01-2018

« Speak softly and carry a big stick, you will go far »

Théodore Roosevelt, vingt-sixième président des États-Unis, (1858-1919)

 

Lorsqu’il écrit « Paix et guerre entre les nations » en 1962, Raymond Aron considère que deux figures majeures et symboliques structurent les relations internationales : le Diplomate et le Soldat. Cette conception stato-centrée de la scène internationale, définie alors que le monde est comme figé par la Guerre Froide, est depuis lors discutée. Le monde globalisé du XXIème siècle, semble comme écartelé entre unification et balkanisation. Un monde qui balance entre instabilités et chaos, où s’affirme l’autonomisation stratégique d’acteurs transnationaux (le terroriste, la finance, les médias…) qui concurrencent sans les démonétiser toutefois les figures traditionnelles. Un monde multipolaire confronté aux défis de sa sécurité, de son développement et de son organisation comme aux bouleversements démographiques, technologiques et écologiques. Un monde où les Etats ont également élargi la gamme des leviers de puissance dont ils jouent pour faire valoir leurs intérêts. Nous vous proposons également cette semaine d’éclairer quelques facettes de cette nouvelle scène internationale, qu’il s’agisse des acteurs stratégiques ou des voies et moyens dont ils usent en vue de leurs fins.

Nous vous proposons par ailleurs le second volet de l’étude ENERGEO, menée avec l’Institut Français des Relations Internationales (IFRI). ENERGEO a pour objectif d’analyser la nouvelle donne stratégique de la transition énergétique. Ce second volet traite du gaz dans la transition énergétique. Les propriétés de cette ressource s’avèrent en effet particulièrement intéressantes pour le mix énergétique au sein des pays de l’Union Européenne.

L’article « L’ordre international face à l’Amérique de Trump » est issu de la revue Politique Etrangère, revue de l’Institut Français des Relations Internationales (IFRI). La présidence Trump est-elle le remous conjoncturel d’une permanence ou la manifestation tonitruante d’une rupture de la diplomatie américaine? C’est l’interrogation à l’origine d’une analyse fine et éclairante proposée par Pierre Vimont, ancien ambassadeur de France aux Etats-Unis et secrétaire général exécutif du Service européen pour l’action extérieure. Il brosse un tableau saisissant des clairs-obscurs d’une diplomatie « à l’instinct », sans cap stratégique. Il en explore les ressorts et en souligne les risques. Le nouvel ordre international qui s’ébauche et la place des Etats-Unis sont en jeu.

L’article « Le rugby en Nouvelle-Zélande, précurseur d’une diplomatie sportive ? » est issu de l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques (IRIS). Carole Gomez, chercheuse à l’IRIS, analyse et expose avec clarté la double fonction du rugby en Nouvelle-Zélande, à la fois outil de diplomatie et instrument clef de cohésion nationale. Via une approche historique et sociologique, l’auteure décrit les arcanes de la « légende » des All Blacks à la source d’un changement de statut du sport, de divertissement brassant les populations à levier majeur de soft power.

L’article « Les priorités du quinquennat pour mettre en œuvre la transition énergétique » est issu de l’Institut du Développement Durable et des Relations Internationales (IDDRI). La France entend faire de la lutte contre le changement climatique un instrument clef de son influence internationale. Les ambitions nationales en termes de transition énergétique revêtent donc une dimension double, domestique et diplomatique. Cet article expose six priorités sous forme de recommandations pour accélérer la transition énergétique que Nicolas Berghmans et Andreas Rüdinger, chercheurs à l’IDDRI, déclinent et comparent avec celles de nos voisins. Ces recommandations concernent tant les secteurs d’activité, les énergies, la gouvernance nationale et locale, le financement que la nécessaire coordination européenne, gage d’influence internationale.

Nous vous rappelons que la Bibliothèque de Geostrategia vous propose une courte vidéo des VIIIème Assises Nationales de la Recherche stratégique du 30 novembre 2017, présentant quelques réflexions d’intervenants sur le thème de l’hybridation des menaces, est disponible en cliquant ICI.

Rendez-vous mardi 30 janvier pour un nouvel édito de votre Agora stratégique 2.0.

Auteur(s) : « Speak softly and carry a big stick, you will go far » Théodore Roosevelt, vingt-sixième président des États-Unis, (1858-1919)   Lorsqu’il écrit « Paix et guerre entre les nations » en 1962, Raymond Aron considère que deux figures majeures et symboliques structurent les relations internationales : le Diplomate et le Soldat. Cette conception stato-centrée […]

Source(s) : CSFRS

Les derniers documents

Generic placeholder image

Edito n°79 du 12 septembre 2019

« Ce qui embellit le désert, c’est qu’il cache un puits quelque part… » Antoine de Saint Exupéry, écrivain, poète, aviateur et reporter...

Publié le 12-09-2019

Source(s) : CSFRS
Generic placeholder image

Edito n°78 du 29 août 2019

«L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant. » René Char, poète et résistant français ; 1907-1988 in À une sérénité crispée...

Publié le 29-08-2019

Source(s) : CSFRS

Nos partenaires

 

afficher tout