Inscrivez-vous à la newsletter
X

Edito 28 du 30 janvier 2018

Publié le 30-01-2018

« En aucun cas, la guerre n’est un but par elle-même. On ne se bat jamais, paradoxalement, que pour engendrer la paix, une certaine forme de paix. »

Karl Von Clausewitz, général prussien (1780 – 1831)

 

Dans un monde fragmenté où les lignes de démarcation du passé s’estompent, Guerre et Paix semblent (re)devenues des idéaux-type, inatteignables, sans réalité autre que théorique. Dans cet entre-deux, la fonction même du droit est remise en cause, et au-delà, celle de l’Etat qui l’incarne et en assure la primauté.

Nous vous proposons cette semaine deux éclairages sur cette « drôle de paix » en cours : sur l’utilisation du droit comme arme de guerre et sur le changement politico-stratégique, affectant la notion même d’Etat nation, qui se déroule en Méditerranée. Nous vous proposons également un article traitant de la trajectoire en matière d’énergies de la Chine depuis l’avènement de la république populaire. Illustrant par certains aspects la nouvelle donne stratégique de la transition énergétique (voir également les deux volets de l’étude ENERGEO disponibles dans la Bibliothèque de Geostrategia), cette trajectoire est également emblématique d’un monde où les positions relatives des acteurs stratégiques sont bouleversées.

L’article « Droit de la guerre ou guerre du droit ? Réflexion française sur le lawfare » est issu de la Revue Défense Nationale (RDN) de janvier 2018. Amélie Férey, doctorante en poste au centre de recherches internationales de Sciences Po Paris (CERI Sciences Po), s’interroge sur l’évolution du rôle du droit vis-à-vis des actions militaires. Le droit, de cadre normatif, devient-il également l’instrument d’une évolution de l’art de faire la guerre, à la croisée entre préoccupations d’ordre moral, politique et opérationnelle ? L’auteure nous présente avec rigueur et clarté un état des lieux documenté, argumenté, et souligne toute l’importance de cette problématique pour le débat stratégique.

L’article « Les politiques française et européenne face au défi du changement politicostratégique»concerne la Méditerranée et est issu de la revue Les Cahiers de l’Orient de l’hiver 2018. Jean-François Daguzan, maître de recherche et directeur adjoint à la Fondation pour la Recherche Stratégique (FRS), brosse le tableau d’une Méditerranée en proie à une remise en cause du modèle même d’Etat-nation, en particulier par l’entreprise intrinsèquement révolutionnaire de Daech. Il décrit avec précision et sans concession une Europe concernée mais comme saisie d’aboulie, des Etats-Unis sans cap stratégique clair, stabilisateur, et partant, une responsabilité accrue pour la France. L’article propose à ce dernier titre diverses pistes sur lesquelles notre pays pourrait entraîner ses partenaires de l’UE, en premier lieu l’Allemagne.

L’article « L’énergie en Chine : la construction du socialisme » est issu de l’Encyclopédie de l’Energie. Jean-Marie Martin-Amouroux, directeur de recherche au CNRS et spécialistes des questions d’énergie, nous propose, avec une vaste fresque historique, une prise de champ sur la croissance économique chinoise et sur la trajectoire énergétique qui l’a appuyée. Cette vue d’ensemble offre un éclairage unique de la construction du socialisme en Chine, avec un rapprochement entre démographie, société, économie et énergie saisissant compte-tenu de la place qu’occupe, à l’heure du défi climatique, la Chine sur l’échiquier international.

Nous vous rappelons que la Bibliothèque de Geostrategia vous propose une courte vidéo des VIIIème Assises Nationales de la Recherche stratégique du 30 novembre 2017, présentant quelques réflexions d’intervenants sur le thème de l’hybridation des menaces, est disponible en cliquant ICI.

Rendez-vous mardi 6 février pour un nouvel édito de votre Agora stratégique 2.0

Auteur(s) : « En aucun cas, la guerre n’est un but par elle-même. On ne se bat jamais, paradoxalement, que pour engendrer la paix, une certaine forme de paix. » Karl Von Clausewitz, général prussien (1780 – 1831)   Dans un monde fragmenté où les lignes de démarcation du passé s’estompent, Guerre et Paix semblent (re)devenues des […]

Source(s) : CSFRS

Les derniers documents

Generic placeholder image

Edito n°79 du 12 septembre 2019

« Ce qui embellit le désert, c’est qu’il cache un puits quelque part… » Antoine de Saint Exupéry, écrivain, poète, aviateur et reporter...

Publié le 12-09-2019

Source(s) : CSFRS
Generic placeholder image

Edito n°78 du 29 août 2019

«L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant. » René Char, poète et résistant français ; 1907-1988 in À une sérénité crispée...

Publié le 29-08-2019

Source(s) : CSFRS

Nos partenaires

 

afficher tout