Inscrivez-vous à la newsletter
X

Edito 33 du 20 mars 2018

Publié le 20-03-2018

« Ma patrie, c’est la langue française » Albert Camus, écrivain et philosophe français (1913-1960)

 

Promouvoir, faire rayonner la réflexion stratégique de langue française et en langue française, c’est la vocation du CSFRS et de Geostrategia plus particulièrement. En cette journée internationale de la Francophonie, nous souhaitions nous associer à l’ambition de faire de cette langue partagée entre des peuples des cinq continents un trait-d’union. Un trait d’union pour comprendre ensemble et pour agir plus et mieux ensemble, face aux problématiques stratégiques du monde contemporain.

La langue, ce pays mental, cette patrie intérieure, façonne notre être au monde. Elle facilite donc une vision convergente sinon commune des finalités, et donc des voies et moyens à articuler pour les atteindre, du cheminement stratégique pour y accéder.
Cette journée internationale de la francophonie nous offre également l’opportunité de saluer les visiteurs qui naviguent sur Geostrategia depuis les cinq continents. Leur fidélité constitue un encouragement et un soutien singulièrement appréciés.

Cette semaine, et avec ce 33ème édito, nous vous proposons de revenir sur la place de l’Etat et des Etats au Moyen-Orient, de poursuivre la réflexion sur les armes autonomes et enfin, d’aborder les relations internationales de l’Union Européenne avec les pays ACP.

***

L’article « Les Etats au Moyen-Orient : crise et retour » est issu de la revue Politique Etrangère de l’Institut Français des Relations Internationales (IFRI). Dorothée Schmid, chercheur et spécialiste de la Turquie et du Moyen-Orient nous propose une analyse d’ensemble de l’état de l’Etat dans la région. L’approche à la fois fine, nuancée et documentée va à rebours de la doxa. Elle s’appuie sur l’idée maîtresse que l’Etat dysfonctionnel de naguère se mue progressivement en Etat en phase avec sa société, dans la douleur de la crise liée à l’onde de choc des « Printemps arabes ». Pour l’auteure, la responsabilité de l’Ouest est d’accompagner ce processus encore fragile, ce qui suppose un courageux aggiornamento intellectuel pour dépasser la double crainte d’une perte de repères diplomatiques et d’une importation de la violence.

***

L’article « Vers une dissuasion technologique fondée sur les systèmes d’armes autonomes » est issu de la Revue de la Gendarmerie Nationale, revue du Centre de Recherche de l’Ecole des Officiers de la Gendarmerie Nationale (CREOGN). Thierry Berthier, Maitre de conférences à l’Université de Limoges et chercheur en cyberdéfense et en cyber-sécurité, nous livre son analyse des transformations de l’art de la guerre portées par l’Intelligence Artificielle et par ses prolongements militaires : les systèmes d’armes létaux autonomes ou SALA. Loin des fantasmes, l’auteur expose avec rigueur les enjeux de cybersécurité associés aux SALA. Il s’interroge ensuite sur les bouleversements stratégique et éthique envisageables, une fois ce risque cyber maîtrisé.

 

***

L’article « Les relations entre l’UE et les pays d’Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP) après 2020 » est issu de l’Institut du Développement Durable et des Relations Internationales (IDDRI). Tancrède Voituriez, Julie Vaillé, Hélène Vanvolsem et Jean Bossuyt, chercheurs et chercheurs associés à l’IDDRI, analysent le bilan de l’Accord de partenariat de Cotonou réunissant les pays d’Afrique, Caraïbes et Pacifique avec ceux de l’UE. Ce bilan en demi-teinte est le prélude à l’élaboration de recommandations pour préparer la négociation d’un futur accord en 2020. Les auteurs insistent sur l’importance croissante qui devrait être accordée aux organisations régionales pour mieux progresser vers les objectifs de sécurité, de développement et de gouvernance. Ils conseillent en revanche de laisser au second plan le soutien à la consolidation du groupe ACP en tant qu’institution, au vu des limites de son influence face aux grands défis globaux.

 

***

Vous êtes déjà nombreux à vous être inscrit au premier Rendez-vous de la réflexion stratégique du 11 avril prochain sur l’état et de l’avenir de la région sahélo-saharienne. Pour plus d’informations et si vous n’êtes pas encore inscrit, suivez ce lien.

Pour clore ce 33ème édito, nous vous proposons de consulter le Guetteur n°2018-05, le dernier bulletin de vieille du CDEM sur l’actualité de défense et de sécurité dans le monde.

Rendez-vous mardi 27 mars pour un prochain édito de votre Agora stratégique 2.0.

Auteur(s) : « Ma patrie, c’est la langue française » Albert Camus, écrivain et philosophe français (1913-1960)   Promouvoir, faire rayonner la réflexion stratégique de langue française et en langue française, c’est la vocation du CSFRS et de Geostrategia plus particulièrement. En cette journée internationale de la Francophonie, nous souhaitions nous associer à l’ambition de faire de […]

Source(s) : CSFRS

Les derniers documents

Generic placeholder image

GeoStrategia / GRANDS ENTRETIENS – Gérard-François DUMONT

LA DÉMOGRAPHIE : DIMENSIONS PROSPECTIVES, GÉOPOLITIQUES ET STRATÉGIQUES Gérard-François Dumont est géographe, économiste, démographe, recte...

Publié le 25-06-2019

Source(s) : CSFRS, CSFRS
Generic placeholder image

Edito n°74 du 20 juin 2019 / 2ème anniversaire de GeoStrategia !

«Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges, jeter l'ancre un seul jour ? » Alphonse de Lamartine, poète, romancier, dramaturge français ; 1...

Publié le 20-06-2019

Source(s) : CSFRS, CSFRS

Nos partenaires

 

afficher tout