Inscrivez-vous à la newsletter
X

Edito 34 du 27 mars 2018

Publié le 27-03-2018

« Le courage est la lumière de l’adversité. »

Luc de Clapiers Marquis De Vauvenargues, artiste, écrivain, moraliste (1715 – 1747)

 

Les attentats du 23 mars ont de nouveau mis en lumière l’acuité de la menace à laquelle la France est confrontée, mais également le courage immense, l’abnégation, le professionnalisme des forces de défense et de sécurité, la dignité et la solidarité de la collectivité territoriale.

Face à cette menace en particulier, et face aux autres questions essentielles, vitales pour notre société, l’effort de réflexion, prélude à l’action, doit se poursuivre.

Nous vous proposons cette semaine diverses prises de champ sur quatre questions stratégiques de fond dont les développements récents ont pu marquer notre actualité.

Au Levant, le recul de l’Etat Islamique dont le califat territorial se réduit à quelques poches de résistance ne suffira pas à ramener la paix dans une région où l’horizon s’est obscurci. Et par ailleurs, Daesh est toujours actif et bien plus insaisissable sur le champ cyber comme sur celui des perceptions, dans les coeurs et les esprits. Les évènements tragiques de la fin de semaine dernière en sont hélas la dramatique illustration.

La Russie vient de confier les rênes du pouvoir pour la quatrième fois à Vladimir Poutine. La tonalité et la portée de ses derniers messages adressés solenellement à l’Assemblée fédérale avant sa réelection ne peuvent donc être ignorés.

La crise nord-coréenne a connu récemment un coup de théâtre avec l’annonce d’une prochaine rencontre entre Donald Trump et Kim Jong-Un. L’avenir nous dira s’il constitue une réelle promesse de changement majeur pour une donne stratégique régionale assombrie par l’ombre portée du programme balistico-nucléaire de Pyongyang.

Face à la montée des incertitudes stratégiques et à la réalité des menaces pesant sur ses intérêts, y compris sur son propre sol, la France relève la garde. Cela se traduit notemment par l’élaboration en cours d’une loi de programmation militaire exceptionnelle par ses ambitions. Un accent tout particulier est porté au volet numérique, avec une part croissante de l’effort affecté, tant aux aspects opérationnels, budgétaires que humains qui y sont associés.

***

L’article « Où est donc passé le califat ? » est issu du Conservatoire Nationale des Arts et Métiers (CNAM). Alain Bauer, professeur de criminologie au CNAM et président du CSFRS, nous livre une réflexion, hélas prémonitoire, sur la plasticité et sur la résilience de l’organisation Etat Islamique. Les coups de boutoirs que connait le « califat territorial » n’affectent pas le « califat virtuel ». Cette double dimension, territorialisée et déterritorialisée, avait d’ailleurs été pensée dès l’origine du mouvement. C’est la thèse qui sous-tend l’analyse et la mise en garde de l’auteur.

**

L’article « Le « discours du 1er mars » de Vladimir Poutine : quels messages ? » est issu de la Fondation pour la Recherche Stratégique (FRS). Isabelle Facon, chercheur à la FRS, décrypte avec nuance et rigueur la dernière Adresse annuelle à l’Assemblée fédérale de Vladimir Poutine. Son analyse s’attache aux dimensions interne et externe du message. Elle en souligne la portée, tant en terme de stratégie déclaratoire qu’en considérations plus prosaïques de message préélectoral. Elle nous livre également le dessous des cartes de l’Adresse. Elle considère enfin que l’accent porté au redressement des capacités militaires nucléaires vise à peser dans le sens d’un nouvel équilibre de sécurité internationale, avec pour Moscou le risque de s’engager dans une nouvelle et épuisante spirale de course aux armements.

**

L’article « La Corée du Nord ; les enjeux de l’émergence d’une puissance nucléaire » est issu de l’Université Technologique de Troyes. Alexis Bedos, étudiant en master 2 Ingénierie et Management en Sécurité Globale Appliquée, nous livre un tour d’horizon des enjeux attachés à la politique de nucléarisation de Pyongyang. L’auteur s’attache à en décrire les intérêts et motivations de nature interne ainsi que les enjeux pour les pays extérieurs. Il analyse enfin le récent rapprochement intercoréen, à la faveur des jeux olympiques de l’hiver 2018, et s’interroge également sur la portée de la future rencontre entre le président des Etats-Unis et le leader Nord-Coréen.

**

L’article « Révolution numérique : vers une armée numérique ? » a été rédigé par le colonel Erwan Rolland, auditeur de la 66ème session du Centre des Hautes Etudes Militaires (CHEM). La problématique de l’adaptation de notre outil de défense aux défis posés par la révolution numérique anime et structure la réflexion de l’auteur. Cette révolution, par sa nature et par son ampleur, ouvre un nouvel espace de confrontation qui requiert une profonde réorganisation. Cette réorganisation pourrait prendre différentes formes et l’auteur propose plusieurs scenarii pour une « armée numérique » qui devra relever un double défi, en faisant converger efficacité opérationnelle et maîtrise de la ressource humaine.

***

Nous vous donnons rendez-vous mardi 10 avril pour un prochain édito de votre Agora stratégique 2.0 et le mercredi 11 avril pour nos premiers Rendez-vous de la Réflexion Stratégique

N’hésitez pas à nous suivre également sur les réseaux sociaux : Facebook et Twitter

Auteur(s) : « Le courage est la lumière de l’adversité. » Luc de Clapiers Marquis De Vauvenargues, artiste, écrivain, moraliste (1715 – 1747)   Les attentats du 23 mars ont de nouveau mis en lumière l’acuité de la menace à laquelle la France est confrontée, mais également le courage immense, l’abnégation, le professionnalisme des forces de défense et de […]

Source(s) : CSFRS

Les derniers documents

Generic placeholder image

GeoStrategia / GRANDS ENTRETIENS – Pierre de BOUSQUET de FLORIAN

ENJEUX ET DÉFIS DU RENSEIGNEMENT ET DE LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME Le préfet Pierre De Bousquet de Florian, Coordonnateur du Renseignement et d...

Publié le 20-05-2019

Source(s) : CSFRS
Generic placeholder image

ENERGEO 5

la transition énergétique bas-carbone en France, dans l’Union européenne (UE) et dans le monde est aujourd’hui déployée de façon inégale et...

Publié le 07-05-2019

Source(s) : CSFRS, IFRI

Nos partenaires

 

afficher tout