Inscrivez-vous à la newsletter
X
Generic placeholder image

Edito 39 du 29 mai 2018

Publié le 29-05-2018

“Ce qui rapproche, ce n’est pas la communauté des opinions, c’est la consanguinité des esprits.”

Marcel Proust (1871-1922)

“À l’ombre des jeunes filles en fleurs” / Gallimard (1919)

L’Arctique est-il à l’orée d’une mutation stratégique d’ampleur ? C’est l’interrogation séminale à l’origine de la première rencontre d’un nouveau cycle de conférences du CSFRS : “Perspectives stratégiques”. Ce cycle de rencontres, complémentaire à celui des “Rendez-vous de la Réflexion Stratégiques” (RdVRS), permettra d’ouvrir de nouveaux horizons à la pensée et à l’échange d’idées sur une question stratégique plus délimitée, en partenariat avec un ou plusieurs acteurs de la Communauté stratégique. A l’instar des “RdVRS”, les “Perspectives stratégiques” permettront de rapprocher bien davantage par le gout du savoir et du débat partagés, par la “consanguinité des esprits” que par une communauté plutôt stérile des opinions!

En co-organisation avec Diploweb.com, nous nous retrouverons donc demain soir autour de l’Ambassadeur Michel Foucher, de Laurent Mayet qui dirige le think tank “Le cercle polaire” et de Thomas Merle, doctorant à l’université de Reims, pour décrypter les enjeux et défis que posent l’Arctique. Ces experts nous aideront à mieux apprécier la nature et la portée des intérêts croissants, des convoitises, voire des fantasmes que concentre cette région, suite notamment aux potentialités ouvertes par la fonte annoncée de la banquise dans les décennies à venir.

Pour celles et ceux qui n’auront pas pu se joindre à nous demain soir, nous ne manquerons pas de rendre compte très rapidement des réflexions et des échanges que la conférence « L’Arctique est-il vraiment stratégique?” aura suscités.

Et par ailleurs, nous vous proposons également un nouvel écho de la réflexion stratégique au travers de quatres articles disponibles ce jour sur Geostrategia. Ils abordent des questions clefs pour nos sociétés.

Farhad Khosrokhavar, directeur de l’Observatoire de la radicalisation à la Maison des Sciences de l’Homme, s’intéresse à l’influence des structures urbaines sur la radicalisation terroriste.

Martin Richer, consultant et enseignant à l’Institut d’administration des entreprises de Paris I – Panthéon-Sorbonne, aborde la révolution du travail en cours et les défis qu’elle porte, dans un article issu de la revue Futuribles.

Federica Mogherini, Haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, met en lumière les avancées de l’Europe de la défense, dans une tribune issue de la revue Défense de l’Union-IHEDN.

Enfin, nous vous proposons un premier point de situation de l’action internationale conduite par le président Macron, au travers d’extraits d’une étude issue de l’Institut Français des Relations Internationales (IFRI) : “Macron An I ; quelle politique étrangère?”. Corentin Brustlein, Marc Hecker, Marc-Antoine Eyl-Mazzega, Carole Mathieu, Julien Nocetti et Barbara Kunz, chercheurs à l’IFRI, analysent tour à tour les volets “défense” (sous l’angle national), “anti-terrorisme”, “climat”, “numérique”, “Europe de la défense” de la politique étrangère française entre mai 2017 et avril 2018.

Pour clore ce 39° édito, nous vous signalons l’organisation par Diploweb.com de deux consultations citoyennes à venir, labellisées par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. La première se déroulera le 23 juin 2018 autour du thème « Elargissement : quels candidats l’Union Européenne doit-elle encore accepter ? ». En savoir plus.

***

L’article L’urbain « djihadogène » est issu du CSFRS. La structure urbaine joue un rôle significatif dans le processus de radicalisation djihadiste, c’est la thèse qui sous-tend l’analyse proposée par Farhad Khosrokhavar, directeur de l’Observatoire de la radicalisation à la Maison des sciences de l’homme. L’auteur nous propose une plongée au coeur des caractéristiques urbaines à l’origine de ces phénomènes de radicalisation djihadiste, exposant leurs aspects objectifs et subjectifs. La typologie détaillée de ces caractéristiques met en exergue un modèle urbain européen du djihadisme où se conjuguent effet “réseaux” et effet “ghetto”, et où le fondamentalisme (voire le djihadisme pour une infime minorité) peut devenir une identité de rechange pour une jeunesse en proie à un malaise identitaire profond et/ou en quête de sens.

***

L’article Comment travaillerons-nous demain ? est issu de la revue Futuribles. Martin Richer, consultant et enseignant à l’Institut d’administration des entreprises de Paris I – Panthéon-Sorbonne, aborde la révolution en cours du travail et les défis qu’elle porte. L’auteur met en lumière cinq lignes de force pour cette mutation, lignes de forces s’appuyant tant sur les évolutions socio-économiques que technologiques que connaissent les sociétés développées. Ces lignes de force sont lourdes de risques, mais également d’opportunités ; les défis associés concernent donc l’ensemble des citoyens.

***

L’article-tribune La combinaison de tous les nouveaux outils que nous avons créés fait la force de la nouvelle Europe de la défense est issu de la revue Défense de l’Union-IHEDN. Federica Mogherini, Haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, met en lumière les avancées de l’Europe de la défense au cours de ces deux dernières années. Ces avancées s’inscrivent en effet dans le prolongement de la Stratégie globale pour la politique étrangère et de sécurité de l’Union Européenne adoptée le 28 juin 2016. Elles se concrétisent par la création d’outils destinés à soutenir l’industrie de la défense, la recherche et les investissements européens communs. Ces outils, conçus pour se renforcer mutuellement, constituent des étapes clefs pour réaliser le plein potentiel d’une Europe de la sécurité et de la défense.

***

L’article-extraits de l’étude Macron An I ; quelle politique étrangère? est issu de l’Institut Français des Relations Internationales (IFRI). Corentin Brustlein, Marc Hecker, Marc-Antoine Eyl-Mazzega, Carole Mathieu, Julien Nocetti et Barbara Kunz, chercheurs à l’IFRI, analysent tour à tour les volets “défense” (sous l’angle national), “anti-terrorisme”, “climat”, “numérique”, “Europe de la défense” de la politique étrangère française entre mai 2017 et avril 2018. En filigrane des analyses developpées, deux forces profondes à l’oeuvre dont le constat influence, voire structure la politique étrangère française : la dégradation de l’environnement stratégique et l’affaiblissement du multilatéralisme. L’étude complète est disponible au téléchargement sur le site de l’IFRI.

***

A toutes et à tous, nous vous donnons rendez-vous mardi 12 juin pour un prochain édito de votre Agora stratégique 2.0.

Auteur(s) : Olivier CARON, Directeur de publication Général Paul CESARI, Rédacteur en chef

Source(s) : CSFRS

Les derniers documents

Generic placeholder image

Edito n°79 du 12 septembre 2019

« Ce qui embellit le désert, c’est qu’il cache un puits quelque part… » Antoine de Saint Exupéry, écrivain, poète, aviateur et reporter...

Publié le 12-09-2019

Source(s) : CSFRS
Generic placeholder image

Edito n°78 du 29 août 2019

«L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant. » René Char, poète et résistant français ; 1907-1988 in À une sérénité crispée...

Publié le 29-08-2019

Source(s) : CSFRS

Nos partenaires

 

afficher tout