Inscrivez-vous à la newsletter
X
Generic placeholder image

Edito 45 du 31 juillet 2018

Publié le 31-07-2018

“Je ne voulais pas tuer le temps. Je n’aime pas cette expression. J’aime le regarder, le suivre des yeux, lui prendre ce que je peux. »
Kamel Daoud, écrivain et journaliste algérien, né en 1970
in Meursault, contre-enquête (Barzakh 2013 / Actes Sud 2016)

La période estivale est aussi propice à la réflexion qu’à la rencontre, activités qui ne sont jamais un « temps tué » et qui, par la magie de l’écrit ou de l’image, peuvent converger. Comme l’an passé à la même époque, nous vous avons donc préparé des Cahiers d’été au cœur de cette période estivale. Les six articles qui les composent vous offriront des analyses de fond sur des sujets clés de l’environnement stratégique planétaire actuel, ainsi que des occasions de rencontre avec leurs auteurs.

Nous vous proposons de poursuivre et d’approfondir la réflexion sur la prévention et la sortie de la violence en abordant tour à tour les questions du rôle des politiques publiques, de la justice, de l’histoire et de la mémoire, ou encore de la reconstruction psychologique, personnelle et collective.

Vous pourrez également mesurer le décalage entre mythe et réalité, s’agissant de la piraterie, planche de BD et graphique d’organisation internationale à l’appui.

De la piraterie, vous pourrez passer à la pêche illégale, autre facette « cousine » de l’activité prédatrice et criminelle des mafias en mer.

Peut-on s’appuyer sur la littérature pour anticiper les risques ? L’anticipation romanesque a-t-elle une place, voire sa place, dans la prospective sécuritaire ? Ces interrogations sont le prélude à une analyse inédite, originale et étayée. Menée en 2010, le cheminement intellectuel comme les conclusions  de cette analyse s’avèrent particulièrement pérennes et contemporains.

La démographie, au cœur de l’ensemble des grandes problématiques sociétales donc stratégiques, n’est pas exempte de mythes, de débats passionnés et irrationnels. Aborder les défis démographiques de façon objective est indispensable ; c’est l’objet d’un des articles des présents Cahiers.

Et comme nous abordions les passions, l’irrationnel, qui viennent interférer avec une lecture lucide et raisonnée des risques et menaces qui nous entourent, nous vous proposons enfin un point de situation des craintes sécuritaires qui tourmentent les européens.

Pour celles et ceux qui préfèreraient visionner plutôt que lire, vous disposez des quatre Grands Entretiens de GeoStrategia, avec Alain Bauer sur le terrorisme, avec Isabelle Facon sur la Russie, avec Pierre Razoux sur le Moyen-Orient et avec Sylvie Matelly sur les sanctions internationales.

Outre les Cahiers d’été (dont les articles proposent un lien vers les sources et compléments éventuels) et les Grands Entretiens, nous vous invitons à consulter les actualités de GeoStrategia qui se font l’écho de publications de nos partenaires et des intervenants du MOOC du CSFRS « Questions stratégiques ; comprendre et décider dans un monde en mutation ». Vous êtes d’ailleurs déjà nombreux à vous être inscrit à ce MOOC qui débutera le 17 septembre et sur lequel nous reviendrons lors de notre prochain édito.

Enfin, pour d’emblée préparer votre rentrée « stratégique », inscrivez-vous sans tarder à l’exceptionnelle conférence donnée par le Professeur Henry LAURENS du Collège de France dans le cadre des « Perspectives stratégiques » du CSFRS, et intitulée : « Le Moyen-Orient comme système« .

L’article « Panel international sur le sortie de la violence ; synthèses des groupes de travail – 2ème partie » présente la suite des travaux des chercheurs regroupés au sein du Panel international sur le sortie de la violence  (IPEV), travaux soutenus par le CSFRS. Les synthèses de cette 2ème partie proposent une approche comparative des politiques publiques contre la violence, du lien entre justice et réconciliation, du rôle de l’histoire et de la mémoire pour la sortie des violences de masse et de l’impact de la prise en compte des dimensions psychologiques individuelles et collectives. Ces synthèses sont accompagnées de recommandations émises par les chercheurs ayant contribué aux travaux.

**

L’article « Le pirate libertaire, entre mythe et réalité» est issu du Centre d’Etudes Stratégiques de la Marine (CESM). Dominique Le Brun, écrivain de Marine, propose une analyse-comparaison à travers le temps et l’espace, de l’ancienne piraterie caraïbe aux pirates somaliens contemporains. Que reste-t-il du pirate « libertaire », façonné par la littérature, à l’heure de la piraterie moderne (mafias, réseaux criminels structurés et organisés)? Partis Pirates, piratage en ligne ; la tentation libertaire du tournant des XVIIème et XVIIIème siècles se reformulerait-elle au XXIème ? Ces questions structurent l’analyse menée par l’auteur.

**

L’article « Les mafias de la pêche illégale» est issu de l’Association Nationale des Auditeurs Jeunes de l’IHEDN (ANAJ-IHEDN). Quentin Nougué, membre du comité Marine de l’ANAJ-IHEDN, présente un des aspects de la criminalité environnementale, réalité complexe et multiforme regroupant des activités au ratio bénéfices/risques particulièrement élevé. L’article s’intéresse au cas de la pêche illégale, et propose un point sur les raisons du succès des groupes criminels comme sur les difficultés rencontrées par les Etats ou les organisations internationales. Fédérer les efforts semble une démarche incontournable pour amorcer une riposte efficace face à un fléau planétaire.

**

L’article « Prospective sécuritaire et anticipation romanesque ; romanciers 3 – experts 0» est issu des Cahiers de la sécurité et de la justice de l’Institut National des Hautes Etudes de la Sécurité et de la Justice (INHESJ). Jean-Jacques Roche, Professeur à l’université Paris II Panthéon-Assas et Directeur de la formation, des études et de la recherche à l’IHEDN,  propose une analyse stratégique originale et inédite sur l’intérêt de la littérature en termes de prospective sécuritaire. Sa réflexion met en lumière les obstacles posés par les garants d’une orthodoxie institutionnelle, experts bien souvent à la peine face à l’anticipation romanesque.

**

L’article « Le défi démographique : mythes et réalités» est la synthèse d’une étude menée par la Fondation pour la Recherche Stratégique (FRS). Bruno Tertrais, Directeur adjoint de la FRS, livre les indispensables clefs de lecture de la démographie mondiale et des défis présents et futurs qui y sont associés. L’analyse bat en brèche idées reçues, préconçues, et propose une lecture objective de cette question, au coeur de l’ensemble des grandes problématiques sociétales, donc stratégiques.

**

L’article « The Nightmare of the dark ; the security fears that keep european awake at night» est issu de l’European Council on Foreign Relations (ECFR). Susi Dennison, Ulrike Esther Franke et Pawel Zerka, chercheurs à l’ECFR, présentent un tour d’horizon des craintes sécuritaires qui tourmentent les Européens. L’analyse met en lumière les convergences comme les différences d’appréciation face aux diverses menaces. L’étude souligne en particulier l’impact des cyber-menaces, du terrorisme ou encore la perception différenciée de la Russie. Les auteurs concluent l’analyse en proposant des orientations susceptibles de renforcer la résilience et l’engagement des populations face aux menaces.

A toutes et à tous un bel été ; rendez-vous jeudi 23 aout pour un édito de rentrée de votre Agora stratégique 2.0.

Auteur(s) : Olivier CARON, Directeur de publication Général Paul CESARI, Rédacteur en chef

Source(s) : CSFRS

Les derniers documents

Generic placeholder image

Edito n°65 du 26 mars 2019

« Les vaincus doivent se taire, comme les graines » Antoine de Saint Exupéry, écrivain, poète, aviateur et reporter français ; 1900-1944. I...

Publié le 26-03-2019

Source(s) : CSFRS
Generic placeholder image

Edito n°64 du 14 mars 2019

« Il n’y a que la stratégie pour s’avancer dans l’incertain et l’aléatoire » Edgar Morin, sociologue et philosophe français né en 192...

Publié le 14-03-2019

Source(s) : CSFRS

Nos partenaires

 

afficher tout