Inscrivez-vous à la newsletter
X
Generic placeholder image

Edito 50 du 9 octobre 2018

Publié le 09-10-2018

« Cedant arma togae »

Marcus Tullius Cicero dit Cicéron, homme d’état et auteur romain (106 av JC- 43 av JC)

A l’instar du premier, le deuxième “Hang Out” du MOOC “Questions stratégiques ; comprendre et décider dans un monde en mutation”, tenu le 1er octobre, aura rassemblé un large auditoire et donné lieu à  des échanges nourris sur la puissance militaire, son rôle dans le monde d’aujourd’hui et son articulation avec le pouvoir politique.

Le prochain “Hang Out” est programmé le 17 octobre et s’intérressera à la scène stratégique internationale, ses “forces profondes” comme ses acteurs clefs et leurs déterminants historico-culturels. Ce prochain “Hang Out” s’appuiera donc sur les cours dispensés dans les chapitres 3 et 4 du MOOC qui abordent les questions de la sécurité collective, de la démographie, des migrations et s’interessent à l’action stratégique des Etats-Unis, de la Russie, de la France en Afrique ou encore de la situation en Mer de Chine.

Comme nous le précisions la semaine dernière, il est toujours temps de s’inscrire à ce MOOC que l’on peut parcourir au rythme souhaité et qui propose un concours doté pour récompenser les meilleurs papiers autour des deux thèmes suivants : “Les dissuasions au XXIème siècle” et “Quelles questions stratégiques clés pour la décennie à venir et quelles orientations pour la France ?”

La semaine dernière également, nous avons eu le plaisir de réunir une table-ronde autour de la transition énergétique dans le cadre d’un “Rendez-vous de la réflexion stratégique” dont nous pourrons vous rendre compte prochainement.

Nous le précisions par ailleurs lors de notre précédent édito, vous pouvez visionner dès aujourd’hui sur Geostrategia et sur notre chaîne “Youtube” CSFRS/Geostrategia le “Grand Entretien“ tenu avec Alice Ekman sur les nouvelles routes de la soie chinoises et sur l’approche de la France et de l’Europe face à ce vecteur d’une nouvelle mondialisation. Cet entretien est associé à l’étude “ La France face aux nouvelles routes de la soie chinoises” soutenue par le CSFRS et menée par Alice Ekman et une équipe de chercheurs de l’IFRI.

Et comme lors de chacun de nos éditos, nous vous proposons un écho de la réflexion sur les questions stratégiques avec trois articles abordant tour à tour le conflit ukrainien et sa possible extension maritime, l’intérêt de la technologie Blockchain pour la transition énergétique et la stratégie envisageable pour la France vis-à-vis d’un Pacifique sud confronté au changement climatique.

Pour conclure, nous vous proposons comme chaque quinzaine un lien ci-dessous vers le Guetteur n°2018/15, le dernier bulletin de veille du Centre de Documentation de l’Ecole Militaire (CDEM).

Rendez-vous mardi 16 octobre pour un nouvel édito de votre Agora stratégique 2.0.

 

L’article «Strait to war ? Russia and Ukraine clash in the Sea of Azov » est issu de l’European Council on Foreign Relations (ECFR). Andrew Wilson, chercheur associé à l’ECFR, met en exergue la militarisation croissante en mer d’Azov. Son analyse s’appuie sur une mise en perspective historique pour mieux éclairer les enjeux et défis posés par les opérations navales russes qui se développent au sein de cette quasi-enclave maritime au cœur d’une région en tension entre Russie et Ukraine.

**

L’article «Les Blockchains au service de l’énergie» est issu de l’Encyclopédie de l’Energie (EE). Cet article, à paraitre prochainement également sur le site de l’EE, est co-rédigé par Jean Wild, ingénieur et chercheur spécialisé sur les smart grid, et par Nicolas Plain, ingénieur, consultant et chercheur spécialisé sur les énergies renouvelables. Les auteurs nous proposent des clefs de lecture sur la technologie Blockchain et sur son application au bénéfice de l’énergie et de sa gestion. Ils explorent les opportunités que pourraient offrir cette technologie pour transformer les infrastructures énergétiques, électriques en particulier, en un nouveau modèle plus décentralisé et plus économe.

**

L’article «Les stratégies françaises dans le Pacifique sud face aux changements climatiques» constitue la synthèse de l’étude « STAFPACC » soutenue par le CSFRS et conduite par l’Université Grenoble-Alpes sous la direction de Sabine Lavorel, juriste, maître de conférence en droit public. Dans un contexte de changements climatiques et de défis associés posés aux petits Etats et territoires insulaires du Pacifique sud, l’article questionne les stratégies politiques, économiques et diplomatiques de la France et de ses propres territoires dans la région. S’appuyant sur l’étude de l’impact de certains des risques induits par les changements climatiques et sur une évaluation du potentiel de coopération pour en atténuer les effets et s’y adapter, l’auteure propose un cadrage de ce qui constituerait une véritable stratégie climatique d’influence dans la région.

Auteur(s) : Olivier CARON, Directeur de publication Général Paul CESARI, Rédacteur en chef

Source(s) : CSFRS

Les derniers documents

Generic placeholder image

GeoStrategia / GRANDS ENTRETIENS – Charles THIBOUT

L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE : ENJEUX GÉOPOLITIQUES ET STRATÉGIQUES Charles Thibout, Normalien, enseignant, est chercheur à l’Institut des Rela...

Publié le 13-06-2019

Source(s) : CSFRS, IRIS
Generic placeholder image

GeoStrategia / GRANDS ENTRETIENS – Pierre de BOUSQUET de FLORIAN

ENJEUX ET DÉFIS DU RENSEIGNEMENT ET DE LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME Le préfet Pierre De Bousquet de Florian, Coordonnateur du Renseignement et d...

Publié le 06-06-2019

Source(s) : CSFRS

Nos partenaires

 

afficher tout