Inscrivez-vous à la newsletter
X

Edito n°69 du 07 mai 2019

Publié le 07-05-2019

«La route de la soie a été la route de la science. »

Michel Serres, académicien, philosophe, historien des sciences et homme de lettres français.

 

 

Les Nouvelles routes de la soie resteront-elles les routes de la science, mais également les routes de la connectivité comme le soulignait à Pékin le 26 avril dernier le ministre de l’Europe et des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, à l’occasion du 2ème forum sur les nouvelles routes de la soie ?

Pékin organisait en effet les 25, 26 et 27 avril derniers un deuxième sommet consacré aux Nouvelles routes de la soie, sur fond de controverses et de réticences, en particulier vis-à-vis d’un possible  « piège de la dette » ; sur fond également d’élargissement géographique, avec l’adhésion de l’Italie par exemple, mais aussi d’élargissement sectoriel du projet (le volet « immatériel »). Si certains pays bénéficiant de prêts chinois se retrouvent de facto sous la coupe économique de Beijing, comme peut l’illustrer le Sri Lanka et son port d’Hambantota (concédé pour 99 ans à la Chine faute de pouvoir honorer les remboursements de la dette contractée), d’autres, comme la Malaisie (qui a renégocié à son avantage le financement d’un vase chantier ferroviaire) semblent savoir tirer parti du défi global que représente le succès des Nouvelles routes de la soie pour Pékin.  Car au-delà de l’enjeu strictement économique pour une Chine en butte à une croissance ralentie et à un conflit commercial avec les Etats-Unis, au-delà des slogans qui s’affrontent, « piège de la dette » versus « projets durables », « projets verts », les Nouvelles routes de la soie représentent également un enjeu et une ambition géopolitiques majeurs dont ce large projet serait le vecteur : proposer une nouvelle forme d’organisation de la mondialisation conforme aux intérêts de Beijing.

Pour mieux comprendre l’ensemble des enjeux associés, directement ou plus indirectement, aux Nouvelles routes de la soie, nous vous proposons cette semaine différentes analyses, sous formes d’articles, d’études ou encore d’entretiens vidéos.

A l’instar de chacun de nos éditos, vous disposez cette semaine de deux nouveaux articles abordant la relation Chine-Etats-Unis sur le plan stratégique ou encore  l’influence nouvelle exercée par « l’Empire du milieu » au Moyen-Orient. Pour compléter le triptyque hebdomadaire, nous vous invitons également à une réflexion sur la souveraineté alimentaire et son interdépendance avec le commerce maritime, occasion d’y mesurer le poids de la Chine.

A consulter également deux nouvelles études stratégiques. Vous disposez en effet dans la bibliothèque de GeoStrategia de la toute dernière version mise à jour et élargie de l’étude soutenue par le CSFRS et menée par l’IFRI sous la direction d’Alice Ekman, sur les Nouvelles routes de la soie.

Vous disposez également du dernier opus de l’étude ENERGEO, soutenue par le CSFRS et menée par l’IFRI sous la direction de Marc-Antoine Eyl-Mazzegga, sur la dimension stratégique de la transition énergétique au sein de laquelle vous pourrez incidemment apprécier l’ampleur de l’influence exercée par la Chine sur cette problématique clef de l’avenir de la planète. En complément de ces trois articles et de ces deux études, vous pouvez voir/revoir les Grands Entretiens vidéo avec Alice Ekman et Marc-Antoine Eyl-Mazzegga, proposés ci-dessous.

Enfin, quelques mots sur les « Rendez-vous de la Réflexion Stratégique » :

Il est encore temps, ce jour seulement, de s’inscrire pour les toutes dernières places du Rendez-vous de la Réflexion Stratégique # 10 sur l’Art et la Guerre, mardi 14 mai, de 18h30 à 20h30 à l’Ecole militaire.

Prenez déjà note des deux prochains « Rendez-vous de la Réflexion Stratégique », #11 et # 12, autour des Nouvelles routes de la soie mardi 18 juin (Ecole Militaire ; 18h30-20h30) et de la transition énergétique mardi 02 juillet (Ecole Militaire ; 18h00-20h00), évènements sur lesquels nous aurons l’occasion de revenir lors de prochains éditos.

Et pour celles et ceux qui n’auraient pas pu y assister, Vous pouvez visionner également l’intégrale du « Rendez-vous de la Réflexion Stratégique » #9 du 16 avril dernier sur les nouvelles formes de la puissance.

Pour conclure cet édito, un lien ci-dessous vers le Guetteur n°2019/7 , le dernier bulletin de veille du Centre de Documentation de l’Ecole Militaire (CDEM)

Rendez-vous mardi 14 mai pour un nouvel édito de votre Agora stratégique 2.0.

Olivier Caron, Directeur de publication
Général (2S) Paul Cesari, Rédacteur en chef

Auteur(s) : «La route de la soie a été la route de la science. » Michel Serres, académicien, philosophe, historien des sciences et homme de lettres français.     Les Nouvelles routes de la soie resteront-elles les routes de la science, mais également les routes de la connectivité comme le soulignait à Pékin le 26 avril dernier le […]

Source(s) : CSFRS, CSFRS

Les derniers documents

Generic placeholder image

Edito n°79 du 12 septembre 2019

« Ce qui embellit le désert, c’est qu’il cache un puits quelque part… » Antoine de Saint Exupéry, écrivain, poète, aviateur et reporter...

Publié le 12-09-2019

Source(s) : CSFRS
Generic placeholder image

Edito n°78 du 29 août 2019

«L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant. » René Char, poète et résistant français ; 1907-1988 in À une sérénité crispée...

Publié le 29-08-2019

Source(s) : CSFRS

Nos partenaires

 

afficher tout