X

Rapport SEEA « Sécuriser l’espace extra-atmosphérique : éléments pour une diplomatie spatiale à l’horizon 2030 »

Publié le 28-02-2016

L’espace extra-atmosphérique est un milieu profondément original du fait de ses contraintes propres et de sa nature même. Les représentations qui en existent sont cependant plus influencées par les usages et on constate une tendance naturelle à y projeter des raisonnements directement inspirés des expériences de la mise en valeur de terres hostiles, de la mer, de l’air, des fonds sous-marins… Parmi ces attitudes spontanées, figure l’idée que l’espace, comme n’importe quel autre milieu, est appelé à devenir un champ d’affrontement direct pour la puissance y compris dans sa dimension militaire opérationnelle. De fait, les tout débuts de la conquête spatiale vont de pair avec une réflexion et de premiers développements en matière d’armes antisatellites. Ce qu’il faut cependant noter, c’est que ces essais sont restés limités en nombre et ont été suspendus pendant de longues années non pas à la suite de négociations spécifiques mais par moratoires unilatéraux.

L’objectif de cette étude était de mener en parallèle des analyses politiques et techniques pour rendre compte du cadre dans lequel s’inscrit la démarche juridique avec l’ambition de donner des éléments pour une possible diplomatie spatiale française et européenne à l’horizon 2030.

La première partie des travaux concerne la perspective historique afin de poser le socle des options tant politiques que techniques ayant présidé aussi bien à la mise en place d’activités antisatellites qu’à leur mise en suspens. Un état des lieux récapitulatif des moyens existants et de ceux qui ont été envisagés mais n’ont jamais vu le jour permet de se demander si plus de cinquante-cinq ans plus tard, la situation a fondamentalement changé, pour qui, en quoi et ce que cela implique pour la sécurité nationale et internationale.

Une deuxième partie expose l’évolution des débats internationaux sur la question de la sécurité spatiale en lien avec les transformations de la scène spatiale dans la dernière décennie du XXème siècle. Elle permet de comprendre la construction de cette notion et son élargissement progressif à d’autres thématiques que celles de l’arsenalisation et de la militarisation.

Une troisième partie vise à synthétiser les principaux enseignements tirés des analyses précédentes pour d’une part clarifier les rapports entre diplomatie et sécurité spatiale et plus largement apporter des éléments de réflexion sur la sécurité spatiale aujourd’hui et ses grands enjeux à l’horizon 2030.

Cette étude est à retrouver sur le site du Conseil Supérieur de la Formation et de la Recherche Stratégiques.

Auteur(s) : Florence Gaillard-Sborowski, Isabelle Facon, Xavier Pasco, Isabelle Sourbès-Verger, Philippe Achilleas

Source(s) : CSFRS, FRS

Les derniers documents

Generic placeholder image

Stratège... Lucien POIRIER

Le général Lucien Poirier (1918-2013) occupe une place déterminante dans le panthéon des stratèges ...

Publié le 14-11-2017

Source(s) : CSFRS
Generic placeholder image

Stratège... Charles Ailleret

Assez peu connu et en marge des milieux traditionnels de la pensée militaire de son époque, le général Charles Ailleret (1907-1968) occupe une pla...

Publié le 24-10-2017

Source(s) : CSFRS

Nos partenaires

 

afficher tout