Inscrivez-vous à la newsletter
X

Edito n°62 du 14 février 2019

Publié le 14-02-2019

« Parler de liberté n’a de sens qu’à condition que ce soit la liberté de dire aux gens ce qu’ils n’ont pas envie d’entendre. »

Eric Arthur Blair dit George Orwell, écrivain, essayiste et journaliste britannique.1903-1950
In La ferme des animaux (première parution en 1945)

En juin dernier, à l’occasion de la 17e édition du Shangri-La Dialogue, à Singapour, Florence Parly, ministre des armées, témoignait de l’engagement de la France à œuvrer sur le long terme au développement de la sécurité régionale en zone indo-pacifique.


En juillet dernier, nous organisions une première conférence de restitution des travaux du projet STRAFPACC sur les stratégies françaises dans le Pacifique sud face aux changements climatiques, projet mené par l’université Grenoble-Alpes sous l’égide du CSFRS.


Dans la continuité de cette étude et dans le contexte d’un engagement renouvelé de la France dans la zone pacifique, nous avons souhaité vous proposer une triple approche des enjeux stratégiques autour de l’Océanie et plus largement du rôle et de la place de la France dans le Pacifique Sud : une approche diplomatico-climatique, une approche économique et une approche sécurité. C’est l’ambition du prochain « Rendez-vous de la Réflexion Stratégique » (RdVRS) auquel nous vous convions le 26 mars à l’École Militaire (18h30-20h30).


Comme lors de chacun de nos éditos, nous vous proposons une sélection d’articles de réflexion stratégique issue des meilleures sources. Au delà du slogan voire du mantra, nous vous proposons d’aborder un des apsects tangilbles de “l’Europe qui protège”, celui de la souveraineté économico-financière et plus spécifiquement des réponses de l’UE à l’extra-teritorialité du droit américain. Si les populations occidentales sont régulièrement sondées et observées, ce n’est pas le cas des opinions publiques dans les pays arabes. Nous vous proposons donc par ailleurs d’évaluer l’influence des valeurs religieuses, familiales et démocratiques dans ces pays. Nous vous proposons enfin d’apprécier comment les technologies de l’information et de la communication, ainsi que l’intelligence artificielle, reformulent la surveillance politico-sociale en Chine et singulièrement “la liberté de dire aux gens ce qu’ils n’ont pas envie d’entendre ».

 

Pour conclure cet édito, nous vous informons de la disponibilité sur notre chaîne YouTube CSFRS/Geostrategia des vidéos intégrales de divers RdVRS passés, sur la transition énergétique, sur la couche sémantique du cyberespace, sur la gestion de crise sanitaire ou encore sur les “Petits Satellites ; Petits Lanceurs”. Ces intégrales complètent les Grands Entretiens dont le dernier en date est désormais visionnable directement sur la page d’accueil de Geostrategia.


Un ultime rappel, celui du lien vers le Guetteur n°2019/ 02, le dernier bulletin de veille du Centre de Documentation de l’Ecole Militaire (CDEM).

**

L’article « Quelles réponses européennes à l’extraterritorialité américaine ? » est issu de laFondation Robert Schuman. Philippe Bonnecarrère, sénateur du Tarn, met en exergue les conséquences pour l’économie européenne de l’application de sanctions américaines (contre l’Iran en particulier), sanctions à portée extraterritoriale. L’auteur propose diverses pistes d’action pour l’UE, s’inscrivant dans une ambition de long terme d’une « Europe qui protège ».

**

L’article « Les opinions publiques arabes : Entre attachement à l’islam et à la démocratie. » est issu de la revue Futuribles. Pierre Bréchon, professeur émérite de sciences politiques et chercheur à PACTE (Politiques publiques, Action politique, Territoires), s’intéresse aux opinions publiques dans les pays du monde arabe. L’analyse s’attache à mettre en lumière les principales valeurs partagées par les populations, les disparités entre les pays comme  l’impact de certains évènements (tels les Printemps arabes) dans l’évolution des opinions.

**

L’article « Le contrôle social en Chine : 1,42 milliard de suspects sous surveillance »  est issu  de l’Union-IHEDN. Patrice Lefort-Lavauzelle, président de l’Association des entreprises partenaires du ministère de la Défense, décrit la politique de surveillance, appuyée sur les nouvelles technologies de l’information et la communication et sur l’intelligence artificielle, mise en place par l’Etat chinois. L’analyse souligne les enjeux de cette politique et les modalités de sa mise en œuvre au sein des populations chinoises.

Auteur(s) : « Parler de liberté n’a de sens qu’à condition que ce soit la liberté de dire aux gens ce qu’ils n’ont pas envie d’entendre. » Eric Arthur Blair dit George Orwell, écrivain, essayiste et journaliste britannique.1903-1950 In La ferme des animaux (première parution en 1945) En juin dernier, à l’occasion de la 17e édition du Shangri-La Dialogue, […]

Source(s) : CSFRS

Les derniers documents

Generic placeholder image

GeoStrategia / GRANDS ENTRETIENS – Pierre de BOUSQUET de FLORIAN

ENJEUX ET DÉFIS DU RENSEIGNEMENT ET DE LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME Le préfet Pierre De Bousquet de Florian, Coordonnateur du Renseignement et d...

Publié le 20-05-2019

Source(s) : CSFRS
Generic placeholder image

ENERGEO 5

la transition énergétique bas-carbone en France, dans l’Union européenne (UE) et dans le monde est aujourd’hui déployée de façon inégale et...

Publié le 07-05-2019

Source(s) : CSFRS, IFRI

Nos partenaires

 

afficher tout